CONFÉRENCE ÉPISCOPALE DU CONGO


Accueil > ACTUALITÉ > PAROISSE UNIVERSITAIRE SAINT DOMINIQUE : LES 30 ANS DE LA CHORALE ABBÉ (...)

PAROISSE UNIVERSITAIRE SAINT DOMINIQUE : LES 30 ANS DE LA CHORALE ABBÉ FRANÇOIS DOMINIQUE WAMBAT

samedi 19 août 2023

Le supérieur des Dominicains (à d.) et le curé autour de l’archevêque

Fondée en 1993, la chorale Abbé François Dominique Wambat, évoluant au sein de la paroisse universitaire Saint Dominique autrement appelée Centre catholique universitaire de Brazzaville (CCUB) ou encore « Aumônerie universitaire de Brazzaville », a célébré dans la joie et l’allégresse, ses trente ans d’existence, dimanche 7 mai 2023. C’était au cours d’une messe présidée par Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou, archevêque métropolitain de Brazzaville, et concélébrée par plusieurs prêtres dont les pères Ilicth Ewolo Tango, de l’Ordre des prêcheurs, (Op), supérieur des Dominicains de Brazzaville, Marcel Agalanie Tcheuko, Op, curé de la paroisse, etc.

Plusieurs personnalités de divers rangs dont MM. Louis-Marie Magloire Nkoum-Me-Ntseny, ambassadeur du Cameroun au Congo, et son épouse, Bonaventure Mbaya, homme politique, ont pris part à cette messe aux côtés des religieux, religieuses de diverses congrégations et des fidèles laïcs venus de diverses paroisses aussi bien de l’archidiocèse de Brazzaville que d’autres diocèses du Congo.

Dans une animation liturgique de la chorale jubilaire vêtue de l’uniforme du 30e anniversaire, accompagnée de la chorale Sainte Cécile de la paroisse Christ-Roi de Loandjili, dans l’archidiocèse de Pointe-Noire, la messe a rassemblé une foule de participants dont des membres de la Famille du Sacré-Cœur de la paroisse Saint-Esprit de Moungali, des délégués de l’Armée du Salut et des fidèles chrétiens de la paroisse à l’honneur.

Père Marcel Agalanie Tcheuko a prononcé le mot de bienvenue devant cette auguste assemblée réunie en cette solennelle et heureuse circonstance.

Les membres de la chorale à l’honneur

Dans son homélie, Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou a épinglé les caractéristiques d’un bon choriste et ce qui devrait faire partie de la vie d’une chorale digne et modèle. « Après trente ans passés dans une chorale, c’est à peu près une portion de sa vie qu’on a consentie de mettre au service de la chorale », a fait savoir le prédicateur rendant ainsi hommage à ces choristes qui sont depuis la création de cette chorale.

L’archevêque a aussi dénoncé les mauvais comportements qui sont en train de prendre corps dans certaines chorales de l’archidiocèse et a appelé les membres de la chorale jubilaire au ressaisissement afin de ne pas succomber dans ces pièges. « Chanter pour la gloire de Dieu », « voilà une vocation à promouvoir afin de léguer aux générations futures un héritage digne pour perpétuer l’œuvre d’évangélisation que les pères dans la foi nous ont transmise », a fait savoir en substance le pasteur de l’Église de Brazzaville.

Après l’homélie a eu lieu la séance de remise des diplômes aux choristes ayant marqué les trois décennies de cette chorale par leur assiduité, ponctualité et fidélité aux activités de la chorale.

Peu avant la fin de la messe, Mme Edvige Ngoma, présidente de la chorale jubilaire, a prononcé le mot de circonstance. Elle a retracé les grands moments faits des hauts et des bas de cette chorale qui a vu le jour au lendemain du rappel à Dieu du prêtre dont elle porte le nom.

Intervenant en dernier, Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou a félicité la chorale à l’honneur pour le chemin parcouru et pour ce qu’elle a réalisé en trente ans d’existence. Il a exhorté les choristes à continuer de tenir bon en poursuivant la mission qui leur incombe d’évangéliser par le chant.

Gislain Wilfrid BOUMBA

 

 


 
Haut de page