CONFÉRENCE ÉPISCOPALE DU CONGO


Accueil > ACTUALITÉ > DÉLÉGATION DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE DU CONGO À KINSHASA

DÉLÉGATION DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE DU CONGO À KINSHASA

mercredi 15 février 2023

La délégation congolaise après la messe

 

La délégation de la Conférence épiscopale du Congo (CEC) forte de sept hauts prélats, NN.SS. Bienvenu Manamika Bafouakouahou, archevêque métropolitain de Brazzaville et de la Province ecclésiastique du Centre (PEC) et président de la CEC ; Victor Abagna Mossa, archevêque d’Owando et de la Province ecclésiastique du Nord (PENORD) ; Miguel Angel Olaverri Arroniz, archevêque de Pointe-Noire et de la Province ecclésiastique du sud-ouest (PESO) ; Urbain Ngassongo, évêque de Gamboma et vice-président de la CEC ; Daniel Mizonzo, évêque de Nkayi ; Daniel Franck Nzika, évêque d’Impfondo ; Gélase Armel Kema, évêque de Ouesso ; d’une dizaine de prêtres, des religieuses et des fidèles laïcs, a séjourné à Kinshasa, du 30 janvier au 4 février 2023, à l’occasion de la visite du Pape François dans ce pays.

Mardi 31 janvier, le Saint Père a été accueilli dans une ferveur populaire qui accompagnait la Papa Mobile.

Les évêques et archevêques présents à l’aéroport de Ndjili

 

Après deux heures de route, sur 25 km, le Pape est arrivé au palais de la Nation à 16 h30 où l’attendait le président de la République, Félix Antoine Tschisekedi Tschilombo, pour un premier entretien. Mercredi 1er février, c’était la messe pontificale célébrée sur le parvis de l’aéroport de Ndolo, en présence du couple présidentiel, du cardinal Fridolin Ambongo Besungu, archevêque de Kinshasa, ainsi que des évêques et archevêques de la sous-région Afrique centrale.

Dans son homélie, le Pape François a dénoncé et condamné le colonialisme sous toutes ses formes, la corruption et les conflits armés à travers le monde, notamment au nord Kivu. Il a invité les belligérants qui sèment la terreur à l’Est de la R.D. Congo à déposer les armes et à chercher la voie du dialogue.

Jeudi 2 février, au stade des Martyrs transformé en cathédrale, il a rencontré plus de 15.000 jeunes de tout bord et les catéchistes.

Il leur a demandé de ne pas avoir peur, de ne pas se décourager et d’avoir confiance aux cinq doigts de la main, dont chacun joue un rôle très important dans le corps humain. Il a dénoncé la corruption qui prend corps en Afrique.

Dans l’après-midi, en la cathédrale Notre-Dame du Congo, il a rencontré les personnes consacrées, le 2 février étant la journée des personnes consacrées.

Vendredi 3 février, le Pape a rencontré les femmes et les victimes des atrocités de Goma, au nord Kivu.

C’est dans l’après-midi que le Saint Père s’est envolé pour Juda au Soudan du sud.

La délégation congolaise a regagné Brazzaville samedi 4 février par le Beach. Aussitôt après, une messe d’action de grâce a été célébrée à la Grotte mariale du Centre interdiocésain des œuvres (CIO).

Pascal BIOZI KIMINOU

 
Les Évêques du Congo et tous les membres de la délégation venus communier avec le St Père et l’église sœur de la RDC se sont retrouvés autour d’un repas jeudi 2 février dernier, au soir, au Centre catholique Nganda à kintambo Jamaic après avoir pris part aux différentes activités papales de la journée.

Au cours de cette soirée relaxe le Président de la Conférence épiscopale du Congo Mgr Bienvenu s’est fait l’écho du satisfecit des évêques quant à la forte participation de l’église catholique du Congo à ce pèlerinage. Il a en outre demandé de prier pour le Pape, les évêques et les prêtres.

 

 

Portfolio


 
Haut de page