CONFÉRENCE ÉPISCOPALE DU CONGO


Accueil > ACTUALITÉ > FÊTE PATRONALE DU MOUVEMENT LA SCHOLA POPULAIRE

FÊTE PATRONALE DU MOUVEMENT LA SCHOLA POPULAIRE

mardi 18 juin 2024

Les membres invités à demeurer fidèles à leur engagement chrétien

L’archevêque entouré des prêtres concélébrants

Initialement célébrée le 3 juin de chaque année, en la Journée du laïcat, la fête patronale de la Schola populaire au cours de laquelle l’Église universelle fait mémoire des martyrs de l’Ouganda, dont Saint Charles Lwanga, l’aîné de ces 22 saints martyrs et saint patron de la Schola Populaire, a eu lieu, samedi 8 juin 2024, en la fête du Cœur immaculé de Marie, au cours d’une messe en l’église Les Saints Martyrs de l’Ouganda, à Kingouari, dans l’archidiocèse de Brazzaville.

L’émission des vœux de promesse de 193 membres dont le plus jeune avait 3 ans et le plus âgé 66 ans, a marqué cette messe présidée par Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou, archevêque de Brazzaville et président de la Conférence épiscopale du Congo (CEC).

Ont concélébré la messe animée par le chœur diocésain de La Schola populaire et ayant rassemblé les membres des Schola Populaire des différentes paroisses de l’archidiocèse qui ont pris d’assaut aussi bien l’intérieur que l’extérieur de l’église : les pères Arnaud Rodrigue Nganga, curé de la paroisse d’accueil et aumônier diocésain de la Schola populaire de Brazzaville, Jean Constant Nganga Silaho, curé de la paroisse Sainte Trinité de Kinsoundi-Barrage et curé-doyen du doyenné à l’honneur, Casimir Moukouba, directeur diocésain de la liturgie, les abbés Jean Maurice Massengo, aumônier diocésain adjoint de la Schola populaire et curé de la paroisse Saint Augustin de La Tsiémé, Rudy Massengo, curé de la paroisse Notre-Dame du Suffrage de Moussosso, et les membres de l’équipe presbytérale paroissiale.

Au début, l’archevêque a apporté un éclairage sur les couleurs liturgiques du jour, car, au lieu du rouge porté habituellement pendant la fête patronale de Saint Charles Lwanga qui est un martyr, c’est plutôt le blanc qui a été utilisé à cause du fait que ce jour l’Église célébrait la fête du Cœur immaculé de Marie, la reine de tous les saints.

Une vue des participants à la messe

L’aumônier diocésain adjoint a souhaité la bienvenue à l’archevêque en signalant que sa présence a constitué un motif de joie pour les participants à cette messe et notamment pour les membres de la Schola populaire qui commémoraient en cette solennelle occasion leur fête patronale, au siège de la Schola populaire.

Au cours de l’homélie, l’archevêque a invité les membres de la Schola populaire à être fidèles à Dieu dans l’exercice de leurs tâches quotidiennes respectives et dans leurs vies de chaque jour. Il a pris l’exemple des martyrs de l’Ouganda dont l’aîné était Saint Charles Lwanga et le plus jeune Saint Kisito, qui ont accepté d’être brûlés vivants à cause de leur foi en Jésus-Christ, le fils du Dieu vivant. De même, il a encouragé les membres de la Schola populaire à savoir répandre le parfum du bon témoignage chrétien, afin de demeurer des modèles pour ceux qui désirent aussi suivre le Christ, sur les pas de Saint Charles Lwanga.

Après l’homélie, a eu lieu l’exécution du rite de la promesse au cours duquel les 193 candidats se sont engagés dans ce mouvement d’apostolat ayant pour vocation : l’évangélisation par le chant, la christianisation des rites ancestraux. Ce mouvement a été fondé en 1957 par Mgr Barthélemy Bantantu, archevêque de Brazzaville, d’heureuse mémoire, à l’époque où il était encore séminariste. Ces nouveaux adhérents ont ainsi reçu les signes distinctifs de leur appartenance à ce mouvement d’apostolat.

M. Joseph Ntari Mafoueta, président diocésain de la Schola populaire de Brazzaville

M. Joseph Ntari Mafoueta, président diocésain de la Schola populaire de Brazzaville et le père Arnaud Rodrigue Nganga se sont succédé à l’ambon pour prononcer des mots de circonstance au cours desquels l’un a brossé l’historique de la Schola populaire, annoncé le projet de construction du siège de la Schola populaire à Kingouari, ainsi que les festivités des 70 ans de la Schola populaire qui seront célébrées le 12 septembre 2027, pendant que l’autre a remercié l’archevêque pour sa disponibilité, sa sollicitude paternelle et a présenté les prêtres concélébrants.

Dans son ultime intervention, Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou a exhorté les nouveaux membres à demeurer fidèles à Dieu dans leurs vies en famille, en Église et dans la société afin de servir d’exemples aux autres qui voudront les suivre.

Gislain Wilfrid BOUMBA

 

 


 
Haut de page