CONFÉRENCE ÉPISCOPALE DU CONGO


Accueil > PUBLICATIONS > ACTES-ÉPISCOPAT DE LA CEC > 2003 > PAROLES D’ÉVÊQUE N° 20

PAROLES D’ÉVÊQUE N° 20

vendredi 12 juin 2020

31ÈME ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE À BRAZZAVILLE,
DU 05 AU 11 MAI 2003

L’HOMME, PARTENAIRE DE LA FEMME DANS L’ÉGLISE ET DANS LA SOCIÉTÉ

Tel a été le thème principal de la 31ème Assemblée Plénière de la Conférence Épiscopale du Congo, qui s’est tenue à Brazzaville du 05 au 11 mai 2003. À cette occasion, les Évêques et le Préfet Apostolique de la Likouala ont envoyé un Message au Saint-Père

Ce document présente les travaux de la Conférence Épiscopale du Congo lors de sa 31ème Assemblée Plénière, qui s’est déroulée, du 05 au 11 mai 2003, au centre d’accueil des Frères de Saint Gabriel, à Kinsoundi (Brazzaville).

En choisissant le thème - «  L’Homme, Partenaire de la Femme, dans la Société et dans l’Église  » - qui complète celui de la Plénière précédente - « La Femme dans la Société et dans l’Église » - l’Épiscopat congolais invite les fidèles laïcs à collaborer à la poursuite de la mise en œuvre des orientations tracées par l’Exhortation apostolique post-synodale sur « la vocation et la mission des laïcs dans l’Église et dans te monde » [1]. Pour réussir cette vocation, le Pape indique la « Co-présence et collaboration des hommes et des femmes » [2] , comme un des points essentiels du cheminement des Christifideles laici. [3]

Après avoir parlé du rôle et de la dignité de la femme, la dynamique de ces pages se situe dans le droit fil de la réflexion concernant l’homme formulée dans la remarque suivante : « Au cours des réunions du Synode, plus d’une voix a exprimé la crainte qu’une insistance excessive sur la condition et le rôle des femmes puisse aboutir à un oubli inacceptable : l’oubli des hommes ». [4]

C’est un fait : « Effectivement, en diverses situations ecclésiales, on a à déplorer l’absence ou la présence insuffisante des hommes, dont un certain nombre se soustrait à ses propres responsabilités ecclésiales, de sorte que, seules, des femmes s’emploient à y faire face : ainsi, par exemple, pour la participation à la prière liturgique à l’Église, l’éducation et en particulier la catéchèse des enfants, la présence aux rencontres religieuses et culturelles, la collaboration aux initiatives de charité et aux entreprises missionnaires ». [5]

D’où cette invitation : « Un effort pastoral s’impose donc en vue d’obtenir la présence coordonnée des hommes et des femmes pour que soit rendue plus complète, plus harmonieuse et plus riche la participation des fidèles laïcs à la mission salvifique de l’Église ». [6]

À l’appui de cette invitation, l’Exhortation évoque bien plus, des raisons très profondes d’ordre anthropologique et théologique : « La raison fondamentale qui exige et explique la présence coordonnée et la collaboration des hommes et des femmes n’est pas uniquement que cela assure, comme nous venons de le dire, un surcroît de signification et d’efficacité à l’action pastorale de l’Église ; ni, moins encore, que cela correspond à un aspect sociologique de la convivialité humaine faite, naturellement, d’hommes et de femmes ».

La raison fondamentale, « C’est tout d’abord, qu’ainsi se réalise le dessein original du Créateur qui, “dès le commencement”, a voulu que l’être humain soit “comme l’unité des deux” et qui a créé l’homme et la femme comme la première communauté de personnes, la racine de toute autre communauté, et, en même temps, comme un “signe” de cette communauté interpersonnelle d’amour qui constitue le mystère de la vie intime du Dieu Unique et Trinitaire ». [7]

Enfin, l’Exhortation définit le cadre de cette convivialité et communauté d’amour : « Le mode (...) le plus fondamental, pour assurer cette présence coordonnée et harmonieuse des hommes et des femmes dans la vie et dans la mission de l’Église, c’est l’accomplissement des tâches et l’exercice des responsabilités du couple et de la famille chrétienne, dans lequel transparaît et se communique la variété des diverses formes d’amour et de vie : la forme conjugale, paternelle et maternelle, filiale et fraternelle ». [8]

Il y a un besoin, aujourd’hui, de Fidèles Laïcs - dans la « Co-présence et la collaboration des hommes et des femmes » - conscients de leur vocation évangélique et de la responsabilité qui leur incombe, en tant que disciples du Christ, pour témoigner de la charité et de la solidarité dans tous les milieux de la société moderne. [9] A la lumière de ces exhortations du Saint-Père, allant dans le sens du thème choisi, l’analyse et la présentation de chacun des trois points constituant l’Instrumentum laboris, ont permis à nos Évêques et Pasteurs d’adresser un Message au Peuple de Dieu.

À l’issue des travaux, Son Excellence Mgr. Ernest KOMBO, Évêque du Diocèse d’Owando, a été élu Président de la Conférence Épiscopale du Congo.

Bien d’autres thèmes ont été traités au cours de cette Plénière, en vue du bien commun de nos Églises particulières. Nous les découvrirons en parcourant ces textes.

L’INSTRUMENTUM LABORIS

L’Instrument de travail, qui résulte d’un questionnaire proposé par le Secrétariat Général de la CEC, est formé de trois parties générales, qui ont été développées et écrites, chacune, par un rédacteur différent, notamment :

1. L’Homme, Partenaire de la Femme dans le Mariage et l’Homme Célibataire. Cette partie représente une approche anthropologique du problème.

2. L’Homme, Partenaire de la Femme, dans la Société : Aspect politique et économique. Cette partie souligne synthétiquement les aspects sociaux du thème.

3. L’homme dans l’Église. Cette partie développe surtout les aspects théologiques et ecclésiaux du thème.

La réflexion pastorale sur la situation de « l’homme » dans notre société congolaise, a abouti à un enseignement pour tout le peuple de Dieu qui est en République du Congo : le Message des Évêques au peuple de Dieu et à toutes les personnes de bonne volonté. L’Assemblée Plénière des Évêques s’est aussi penchée sur les problèmes épineux de notre société et de notre Église. Il s’est agi de :

- La question d’une législation sur l’avortement, conformément aux instructions de Son Éminence Le Cardinal Alfonso Lopez TRUJILLO, Président du Conseil Pontifical pour la Famille.

- Le problème du viol et du Sida au Congo.

- La présentation de deux textes sur les Statuts du Séminaire Propédeutique National et sur la révision des Statuts de notre Conférence Épiscopale.

- La Conférence des Évêques a, également, traité d’autres points divers concernant l’ensemble de notre Église au Congo, comme le disait le Saint-Père, lors de la dernière Visite « Ad Limina Apostolorum » de nos Évêques à Rome : « en vue du bien commun de (nos) Églises particulières ».

- La Plénière des Évêques du Congo sur « l’homme », a eu pour principale source d’inspiration la Bible et a été principalement marquée par la figure de Saint-Joseph, modèle d’époux, de père et de chef de famille : « Époux de la Vierge Marie et Patron de l’Église universelle ».

L’Assemblée Plénière a pris fin samedi 10 mai 2003, à 16 heures, après la lecture du communiqué final et le discours de clôture du Président de la Conférence Épiscopale du Congo.

La messe de clôture a été célébrée à Notre Dame du Rosaire de Bacongo, dimanche 11 mai 2003, à 9 heures, au cours de laquelle, les Évêques du Congo ont adressé un Message au peuple de Dieu et aux hommes de bonne volonté. Ils ont aussi rendu publique une déclaration d’engagement pour la lutte contre le VIH/SIDA.

Ad majorem Dei gloriam !

 

Abbé Alphonse TATY-MBOUMBA
Secrétaire Général de la CEC.

 

MESSAGE DES ÉVÊQUES AU SAINT-PÈRE

 

MESSAGE DU PAPE EN RÉPONSE

 

MESSAGE DES ÉVÊQUES :
L’HOMME, PARTENAIRE DE LA FEMME DANS L’ÉGLISE ET DANS LA SOCIÉTÉ

 

Déclaration d’engagement des Évêques du Congo Brazzaville Dans la lutte contre le VIH/SIDA

 

HOMMAGE DES ÉVÊQUES DU CONGO AU PAPE JEAN-PAUL II POUR SES 25 ANS DE PONTIFICAT

 

 


[1Exhortation apostolique post-synodale « Christifideles laici » de Jean-Paul II, sur « La vocation et la mission des laïcs dans l ’Église et dans le monde » (Synode des Évêques de 1987).

[2Christifideles laici, n.50

[3Fidèles chrétiens laïcs.

[4Christifideles laici, n.52

[5Christifideles laici, n.52

[6Ibid.

[7Ibid.

[8Ibid.

[9Cf. : Nouvelles / Conseil Pontifical pour les Laïcs, N° 6/2002, (Titre : La vingtième Assemblée plénière), P.4/5


 
Haut de page